Santé des salariés : versement de dommages et intérêts en cas d’absence de visite médicale

En cas d’absence de visite médicale obligatoire, un employeur peut être condamné à verser des dommages et intérêts au salarié.

L’employeur qui ne respecte pas les dispositions relatives aux examens médicaux s’expose à des sanctions (CT R.4745-1 : contravention de 5ème classe). Celui-ci  ne peut en outre s’exonérer en invoquant la défection du salarié.

La Cour de Cassation estime en effet que l’absence de visite médicale d’embauche ou en cours d’exécution du contrat de travail cause nécessairement un préjudice au salarié et qu’il appartient au juge, saisi d’une demande, de réparer (arrêt du 5 octobre 2010 (n° 09-40913).

Quelques rappels sur la visite médicale obligatoire au travail

La visite médicale d’embauche

La visite médicale d’embauche est obligatoire dans toutes les entreprises qui recrutent, quelle que soit la nature du contrat du salarié (CDD, CDI, alternance…). Cette visite médicale peut être effectuée avant l’embauche, ou doit avoir lieu au plus tard avant la fin de la période d’essai du salarié.

Cette visite médicale permet de vérifier que le salarié est médicalement apte à occuper son poste de travail et qu’il n’est pas porteur d’une maladie potentiellement dangereuse pour le personnel de l’entreprise.

Visites médicales périodiques et ponctuelles

L’employeur est également tenu de faire passer au salarié des visites médicales périodiques. Il doit également organiser des visites ponctuelles – dites de reprise – pour certains salariés, dans le cas par exemple d’un retour dans l’entreprise après un congé maternité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.